Projet d'entraide



L'école primaire se lance dans un grand projet d'entraide pour les déplacés du Burkina Faso. L'occasion pour les élèves de prendre conscience que d'autres burkinabè vivent des choses difficiles et qu'on peut trouver comment aider à sa mesure.


Les ce1 ont par exemple découvert des images (par groupe) qu'ils ont dû observer et analyser. Les photos ont été reprises et commentées en classe entière, le lien entre toutes a ensuite été explicité.


Puis, un autre jour, ils ont eu un débat sur "Est-ce difficile de quitter sa maison ?"

Voici ce qui en est ressorti :

On ne veut pas quitter notre maison car :

- Elle peut être vendue à quelqu’un d’autre

- On a toute nos affaires dedans

- Parce que souvent on a de la famille ou des amis pas loin

- Quitter ses amis c’est triste

- On aime notre maison et notre chambre, on s'y sent bien.

- On ne pourrait plus aller dans notre école et voir nos amis et notre maîtresse

On peut vouloir quitter sa maison :


- Quand elle n’est plus en bon état

- Pour découvrir d’autres endroits

Les déplacés sont tristes de quitter leurs maisons car ils n’ont pas décidé de la quitter. On les a obligés.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

2018 © École Française André Malraux

 All rights reserved

 

Co-Création: 

  • Facebook ícone social
  • Blogger ícone social
  • YouTube ícone social

 


  01 BP 194 Bobo Dioulasso Burkina Faso 

E-mail :  3310002D@aefe.fr

Téléphone : (226) 20 97 12 15

(226) 78 51 51 43

www.ecolefrancaise-bobodioulasso.com